Nouvelle importation !

Macrobrachium sp Red Claw Quelques couples de cette nouvelle crevette du genre Macrobrachium ont été importés en exclusivité en Europe il y a de cela quelques semaines par Aquarium Glaser en Allemagne, et via Challet Hérault en France. Originaire de l’Est de Borneo, cette crevette non décrite ou non identifiée fera l’objet, nous l’espérons, d’études qui permettront de lui attribuer un nom scientifique valide le plus rapidement possible. En attendant, la magnifique coloration rouge des pinces lui ont value l’attribution du nom commercial Macrobrachium sp. Red Claw.

La morphologie est celle d’une Macrabrachium, avec des pinces bien développées et colorées de rouge. Le dactylus et l’extrémité du propodus sont blanc nacré. Le fond de coloration transparent est légèrement marbré. La femelle arbore des pinces toutes aussi développées que chez le mâle. Les femelles ovigères importées présentent des oeufs oranges à Macrobrachium sp. Red Claw marrons. Nous ne possédons pas d’information relative au cycle de reproduction de cette crevette, ni au dimorphisme sexuel. Les scaphocérites sont imposant et le rostre est moyennement long et haut; selon les premières observations, on peut relever le nombre de dents suivant : 3 + 6 /3

Les caractéristiques, la coloration et la forme du rostre rappellent la Macrobrachium brasiliense (Heller,1862), originaire du bassin amazonien (Brésil, Guyane, Colombie et Pérou). Cette ressemblance en est d’ailleurs déroutante au vu de l’aire de répartition !

Macrobrachium sp. Red Claw Selon les premières observations et informations collectées, le comportement inter-spécifique ne pose pas de soucis particuliers. La cohabitation avec d’autres petites crevettes du type Caridina multidentata, ainsi qu’avec des poissons de petites tailles du genre Danio et Barbus calmes ne posent pas de problème. Le comportement intra-spécifique mériterait plus d’observation et d’attention avant d’établir des conclusions sur ce point. Toutefois, il semble qu’une cohabitation en trio dans un bac de 30 litres ne pose aucun problème.

Nous espérons vivement trouver d’avantage d’informations sur leur écologie, et vous en faire part lorsque les travaux menés par les spécialistes auront progressé.

Nous remercions Frank Schäfer, Biologiste chez Aquarium Glaser, photographe Aqualog et rédacteur en chef de l’Aqualog News, ainsi que la société Challet-Hérault pour l’autorisation d’utilisation de la photo et les informations fournies. Nous précisons qu’il est formellement interdit d’utiliser cette photo sur tout autre support sans l’autorisation de son auteur . Merci de votre compréhension.

Poster un commentaire