Caridina villadolidi

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Caridina villadolidi
Blanco, 1939

Caridina villadolidi Synonymes:

  • Caridina typus var. longirostris De Man, 1892
  • Caridina typus De Silva, 1982

Noms communs :

  • Caridine de Villadolid

Voir systématique

Origine : Taiwan, Philippines, Sulawesi, Halmahera, Sri Lanka(?)

Carte Caridina villadolidi

Paramètres de maintenance :

  • pH : 6 à 8
  • GH : 8 à 15
  • Température : 22°C à 25°C

Taille :

  • Mâle : 4.5 cm
  • Femelle : 6.8 cm

Caridina villadolidi Description : Forme caractéristique des crevettes appartenant au nom de genre Caridina, rostre long et plat. Ce dernier ne possède aucune dent sur sa face dorsale tandis qu’on peut observer de 1 à 7 dents sur la partie ventrale du rostre (0 / 1-7). Le corps translucide de couleur brun clair parfois légèrement rosé présente quelques points  brun/rouge très fins répartis sur tout le corps. Certains spécimens présentent des points rouilles très marqués rendant la robe discrète de cette crevette très attractive. Les pédoncules oculaires sont bien développés. Le patron de coloration rappelle la célèbre Caridina multidentata. Toutefois Caridina villadolidi se distingue entre autre par sa forme plus allongée et plus svelte que la crevette Amano.

Caridina villadolidi Comportement : excellent, espèce grégaire. Elle doit impérativement vivre en groupe de plusieurs individus de la même espèce. Cette crevette n’est pas timide et se montre très fréquemment lors des distributions de nourriture. Le décor pourra être constitué de quelques plantes  telles que Ceratophyllum demersum, Mousse de Java et Aegagropila linnaei (ex : Cladophora). Une eau limpide et correctement oxygénée sera appréciée.

Espérance de vie : non déterminée au moment de la rédaction de cette fiche.

Régime alimentaire : peu d’informations sont diffusées sur leur régime alimentaire. Toutefois, cette crevette accepte  sans difficulté les paillettes et les comprimés à base de spiruline. Elle passe beaucoup de temps à collecter sa nourriture sur les supports composant le décor du bac qu’ils soient végétaux ou minéraux.

Dimorphisme sexuel : les femelles sont plus grandes que les mâles.

Reproduction La reproduction est de type indirecte. Les larves nécessitent un passage en eau salée. A ce jour, nous n’avons pas connaissance de rapport précis sur leur reproduction. Les oeufs sont petits, de l’ordre de 0.40 mm.

Caridina villadolidi Particularité : La Caridina villadolidi est une crevette peu connue des aquariophiles car d’un point de vue esthétique, elle ne rivalise pas véritablement avec les crevettes du moment (CRS, RCS, Sulawesiennes, …, etc.). Pourtant sa taille non négligeable, son comportement et son allure  générale en font une crevette très intéressante à contempler. L’élevage est un critère qui ne joue pas en sa faveur  du fait qu’il s’agisse d’une reproduction indirecte, et pourtant sa reproduction serait un vrai challenge tout comme l’est ou l’as été pour certains, la Caridina multidentata.

 


Liens :


Références (Littérature scientifique) :

  • The Caridean Shrimps (Crustacea: Decapoda) of the Albatross Philippine Expedition, 1907-1910, Part 7: Families Atyidae, Eugonatonotidae, Rhynchocinetidae, Bathypalaemonellidae, Processidae, and Hippolytidae
  • Report on a collection of freshwater shrimps (Crustacea : Decapoda : Caridea) from the Philippines with description of four new species, Y.Cai & S.Shokita The Raflles Bulletin of Zoology 2006 54(2) : 245-270
  • The freshwater Decapod Crustaceans of Halmahera, Indonesia, Yixiong Cai and Peter K. L. Ng - Journal of Crustacean Biology, 21(3): 665-695, 2001

Poster un commentaire