Euryrhynchus amazoniensis

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 4.8 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …
English version

Euryrhynchus amazoniensis
Tiefenbacher, 1978

Euryrhynchus amazoniensis Noms communs :

  • Amazonas Laubgarnele
  • Blue Banded Shrimp
  • Blue Zebra Shrimp
  • Peru Zebra Shrimp
  • Crevette zebrée bleue

Voir systématique

Origine : Bassin Amazonien, Pérou, Brésil, Guyana et Guyane Française.

Carte Euryrhynchus amazoniensis

Paramètres de maintenance :

  • pH : 4,0 à 6,5
  • GH : 4-15
  • Température : 24-30°C

Taille :

  • Mâle : 2 cm
  • Femelle : 2cm

Description : Cette crevette appartient à la famille des Typhlocarididae (Annandale & Kemp 1913), et à la sous famille des Euryrhynchidae. Le genre Euryrhynchus n’est connu qu’en Amérique du Sud et a été créé par Miers en 1877 pour l’Euryrhynchus wrzesniowskii . D’autres espèces sont décrites dont, très récemment, l’Euryrhynchus tomasi S. De Grave 2007.
La deuxième paire de péréiopodes est transformée en pinces Euryrhynchus amazoniensis relativement imposantes chez le mâle et la femelle. Le fond de coloration varie sensiblement selon les individus. Toutefois, on retrouve des colorations allant du gris clair au brun rouge avec des zones transparentes. L’abdomen est marqué par des zébrures et ponctuations bleues ou rouges caractéristiques de cette espèce.

Euryrhynchus amazoniensis Régime alimentaire : détritivore avec une préférence pour la nourriture carnée . Elle accepte les flocons de bonne qualité (à forte appétence) pour poissons. Toutefois, les distributions ne doivent pas seulement être constituées de paillettes. Elles doivent être variées par exemple avec de la nourriture congelée ou vivante composée de petites proies (Larves de moustique blanches, Artémias, krill…etc)

Dimorphisme sexuel : Les mâles ont des pinces plus imposantes que les femelles.

Reproduction : Selon les rapports de reproduction, il n’y a pas de stade larvaire. On parle alors de reproduction direct, les juvéniles grandissent dans une eau douce et un pH faible. Le nombre d’oeufs porté par une femelle grainée est faible : de 8 à 22, selon les observations de Brian Kensley et Ilse Walker.

Particularité : Cette crevette est rare dans le commerce car peu souvent importée. Les captures dans le milieu naturel sont difficiles en raison de la petite taille et de son comportement craintif. Elles se cachent dans lesEuryrhynchus amazoniensis branches et sous les feuilles qui jonchent le fond des rivières. La cohabitation avec des poissons est possible, mais elle doit être limitée à des petites espèces calmes.
Cependant, vu la rareté de la crevette, il est préférable de privilégier son élevage en bac spécifique. La décoration de l’aquarium devra être constituée d’un tapis de feuille et de morceaux de bois. On peut utiliser à cette occasion des feuilles de chênes préalablement séchéesEuryrhynchus amazoniensis ou des morceaux de feuilles de Terminalia catappa pour l’effet naturel, mais aussi pour tous les bienfaits acidifiants, anti fongiques et antibactériens que procurent ces feuilles. Des fragments de racine de mangrove ou de racine type “Savannah” offriront de nombreuses cachettes. Il faut savoir que plus il y a de cachettes, plus les crevettes se sentent en sécurité et sortent, passant d’une feuille à une autre.


Liens :


Références (Ouvrages) :

  • Süßwassergarnelen aus aller Welt, Andreas Karge & Werner Klotz, p 157-158

Références (Littératures scientifiques) :

  • A new species of Euryrhynchus Miers, with a discussion of the systematic position of the Euryrhynchidae Holthuis (Crustacea, Decapoda), S. De Grave. Zoologischer Anzeiger 246 (2007) 193-203
  • Kensley B., Walker I., 1982. Palaemonid shrimps from the Amazon basin, Brazil (Crustacea: Decapoda: Natantia). Smithsonian Contributions to Zoology, 362, 1-36.

Une réponse to “Euryrhynchus amazoniensis”

  1. Euryrhynchus amazoniensis | Crusta-Fauna dit:

    […] Création de la fiche descriptive de : Euryrhynchus amazoniensis […]

Poster un commentaire