Lysmata amboinensis

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, moyenne: 4.11 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Lysmata amboinensis
(de Man, 1888)

Synonymes :

  • Hippolysmata amboinensis de Man, 1888

Noms communs :

Origine : région Indo Pacifique et Mer Rouge

Paramètres de maintenance :

  • pH : 8 - 8.5
  • Densité: 1022 - 1025
  • Température : 22 - 27
  • Taille : 7 cm
  • Calcium: 400 - 450
  • Magnésium: 1200 - 1350

Description : Crevette arborant trois couleurs, la partie translucide, variant du blanc au jaune en fonction de la proximité de la mue, couvre les périopodes jusqu’au niveau de l’oeil. La partie supérieure est recouverte de rouge et est traversée par une ligne blanche qui débute sur le rostre et se termine au début du telson. Des tâches blanches longent le rebord de ce dernier. Les maxiliipèdes sont recouverts du même blanc que les antennes et les antennulles. Cette crevette, pourtant très tolérante, ne supportera pas les changement brusque de pH, ainsi que la présence d’un taux trop élevé de nitrates.

Comportement : Espèce grégaire (à maintenir de préférence en groupe de 4 individus  minimum), pacifique et non agressive vis-a-vis d’espèces vivant dans son espace. Son nom de crevette barbier lui vient de son habitude à se poser devant la bouche des poissons afin de les nettoyer de leurs parasites. Cette crevette, bien que relativement peu timide, préfèrera les endroits sombres pour se poser. Cela étant, elle saura utiliser ces pléopodes pour se déplacer et venir se poser sur vos bras lors de la maintenance des bacs. Elle n’utilisera sa queue que dans les cas d’urgence.

Espérance de vie : 3 à 5 ans. Un maintien dans un bac trop chauffé aura pour effet de diminuer l’espérance de vie. Dans de bonnes conditions de maintenance, elle fera une mue environ toute les 3 à 8 semaines. Un taux de calcium et de magnésium non adapté aura pour effet d’obtenir des crevettes aux antennes ondulées.

Régime alimentaire : Omnivore mais a une préférence pour le poisson et les crustacés. Son travail de déparasitage ne suffit pas à la nourrir.

Dimorphisme sexuel : Non discernable à l’oeil nu. Comme toutes les Lysmata, cette crevette est une crevette hermaphrodite protandrique, c’est à dire que les Lysmata amboinensis naissent mâle pour devenir femelle en fonction des besoins  et de l’habitat. Les femelles disposent néanmoins d’organes mâles fonctionnels.

Reproduction : Régulièrement réussie en aquarium. Les zoés se nourrissent aisément avec du phytoplancton et des nauplies d’artémias.

Particularité : Cette crevette est une des crevettes les plus faciles à trouver en animalerie, de temps à autre (par erreur) sous le nom de Lysmata grabhami, qui, elle, est une espèce pratiquement introuvable dans les aquariums des animaleries. La méthode consiste à regarder le dessin de la queue. Ci dessous à gauche Lysmata grabhami et à droite Lysmata amboinensis.

L. grabhami L. amboinensis


Liens :


Références (Bibliographie) :

  • Atlas de l’Aquarium marin, Mergus, Hans A. Baensch & Helmut Debelius

Poster un commentaire