Lysmata grabhami

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 4.5 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Lysmata grabhami
(Gordon, 1935)


Brian Mayes
Synonymes :

  • Hippolysmata grabhami Gordon, 1935

Noms communs :

  • Crevette nettoyeuse
  • redbacked cleaner Shrimp

Origine : régions chaude de l’Atlantique Est et Ouest, dont la Floride.

Paramètres de maintenance :

  • pH : 8 - 8.5
  • Densité: 1022 - 1026
  • Température : 20 - 26
  • Calcium: 400 à 460
  • Magnésium: 1200 à 1400

Taille : 7 cm

Description : Crevette arborant trois couleurs, la partie translucide, variant du blanc au jaune en fonction de la proximité de la mue, couvre des périopodes jusqu’au niveau de l’oeil. La partie supérieure est recouverte de rouge et traversée par une ligne blanche qui débute sur le rostre et se termine à la fin du telson. Une bande blanche longe le rebord de se dernier. Les maxiliipèdes quant à eux sont recouverts du même blanc que les antennes et les antennulles.

Comportement : Espèce grégaire (à maintenir de préférence en groupe de 4  individus minimum), pacifique et non agressive vis-a-vis des autres espèces vivant dans son espace. Son nom de crevette barbier lui vient de sont habitude de se poser devant la bouche des poissons afin de les nettoyer des parasites. Cette crevette, bien que relativement peu timide, préfèrera les endroits sombres pour se poser. Cela étant, elle saura utiliser ces pléopodes pour se déplacer et venir se poser sur vos bras lors de la maintenance des bacs. Elle n’utilisera sa queue que dans les cas d’urgence.

Espérance de vie : 3 à 5 ans. Un maintien dans un bac trop chauffé aura pour effet de diminiuer l’espérence de vie.

Régime alimentaire : Omnivore mais à une préférence pour le poisson et les crustacés. Son travail de déparasitage de suffit pas à l’entretenir. Il est également recommandé d’introduire régulièrement des artémias. Les granulés sont également acceptés sous réserve qu’ils aient été ramolis.

Dimorphisme sexuel : Non discernable à l’oeil nu. Comme toutes les Lysmata, il s’agit d’une crevette hermaphrodite protandrique, c’est à dire que les Lysmata  grabhami naissent mâle pour devenir femelle en fonction des besoins et de l’habitat. Les femelles disposent néanmoins d’organes mâles fonctionnels.

Reproduction : Régulièrement réussie en aquarium. Les zoés se nourrissent aisément avec du phytoplanton et des nauplies d’artémias.

Particularité : Cette crevette relativement rare en animalerie se confond facilement avec la Lysmata amboinensis, beaucoup plus courante. Outre la différence de dessin de la queue, il est possible de s’assurer de l’espèce à en prenant soin de vérifier l’origine de la crevette (Atlantique = Lysmata grabhami, Pacifique et Indonésie = Lysmata amboinensis), le plus efficace pour ne pas se tromper étant de regarder le dessin de la queue : à gauche, Lysmata grabhami, à droite Lysmata Amboinensis.

L. grabhamiL. amboinensis


Liens :


Références (Bibliographie) :

  • Atlas de l’Aquarium marin, Mergus, Hans A. Baensch & Helmut Debelius
  • Sur quelques Crustacés Décapodes ouest-africains nouveaux ou rarement signalés, par Alain CROSNIER. Bulletin du Muséum National d’Histoire Naturelle, 3e série, no 9, juillet-août 1971, Zoologie 9.

Poster un commentaire