Cambarellus (Dirigicambarus) shufeldtii

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, moyenne: 4.5 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Cambarellus (Dirigicambarus) shufeldtii
Faxon, 1884

Synonymes :

  • Cambarus shufeldtii Faxon, 1884
  • Cambarus (Cambarellus) shufeldti Ortmann, 1905
  • Cambarellus shufeldti Pennak, 1953

voir systématique
Noms communs :

  • Lousiana-Zwergflusskrebs (DE)
  • Cajun Dwarf Crayfish (EN)
  • Mississipi Dwarf Crayfish (EN)
  • Shufeldts Zwergkrebs (DE)
  • Ecrevisse naine du Mexique (FR)
  • Ecrevisse naine de Louisiane (FR)

Origine : Sud des Etats-Unis d’Amérique et plus particulièrement les états du Missouri, Texas, Mississipi, Louisiane, l’Alabama et la Nouvelle-Orléans. On la trouve dans les rivières, les lacs, les ruisseaux, les marécages et les étangs.

Carte Cambarellus shufeldtii

Paramètres de maintenance :

  • pH : 6 à 8
  • GH : eau moyennement dure à dure
  • Température : 16 à 28°c

Taille : 2,5 à 4 cm

Description : De coloration rougeâtre à brun-gris, deux patrons de coloration peuvent être observés. Dans de rares cas, quatre bandes sombres sont présentes longitudinalement sur la carapace de l’écrevisse, sinon des points ou des tâches de couleur plus ou moins sombres la parsèment irrégulièrement. Notons que deux parents à rayures peuvent donner naissance à des petits à points et que ces deux patrons peuvent être rencontrer sur un même lieu de vie. L’écrevisse possède trois paires de pinces, la première, beaucoup plus grosse, lui permet de se défendre et de se nourrir.

Comportement : Cette écrevisse apprécie dans son environnement de nombreuses cachettes comme des grottes, des tuyaux en bambous, des tubes en terre cuite ou encore des racines. On veillera également à mettre de nombreuses plantes dans le bac, et notamment des plantes flottantes afin que l’écrevisse puisse s’y accrocher. Cela permet aussi d’augmenter la surface disponible pour accueillir les spécimens. Dans ces conditions, 10L suffisent pour maintenir cinq individus, mais un bac d’une longueur de 60 cm est nécessaire pour faire de la reproduction même si le cannibalisme est très rare et le comportement intra-spécifique bon. Des plantes en bonne santé ne craindront pas de se faire attaquer, Cambarellus shufeldtii ne se nourissant que de végétaux en train de mourir ou en décomposition

Espérance de vie : 2 à 3 ans

Régime alimentaire : Détritivore, les écrevisses mangent ce qu’elles trouvent, notamment des feuilles de plantes abîmées, mais elles ont une nette préférence pour la nourriture vivante, telle que les daphnies et les larves de moustiques, ou encore les petits poissons morts. Elles apprécieront de dévorer quelques escargots et des oeufs ou larves de poissons ne sachant pas encore se déplacer suffisamment rapidement.

Dimorphisme sexuel : Le mâle possède des pinces plus longues et plus fines que la femelle. Les femelles, quant à elles, semblent avoir un corps plus large avec des pléopodes plus longs leur permettant de garder les oeufs et les larves le temps qu’ils soient en âge de se débrouiller seuls. Les femelles semblent également avoir les tâches du patron de coloration plus foncées que celles du mâle.

Reproduction : Tout d’abord, le mâle féconde les oeufs de la femelle en la retournant sur le dos et en la maintenant de cette position avec ses pinces. Pas très prolifique, les femelles portent 10 à 30 oeufs durant 4 semaines, mais ce temps de gestation est fortement variable selon la température de l’eau. Ensuite, elles gardent les petits sous leur ventre grâce aux pléopodes pendant encore deux jours, jusqu’à ce qu’ils soient entièrement formés et mesurent environs 4 mm. Une fois libres, les nouvelles petites écrevisses se cachent dans l’aquarium et vivent comme leurs aînés, la mère quant à elle peut à nouveau se reproduire.

Particularité : Hybridation possible avec les Cambarellus montezumae , les Cambarellus puer et les Cambarellus patzcuarensis.


Liens :


Références (Bibliographie) :

  • Shrimps, Crayfishes and Crabs in the freshwater aquarium (Aqualog Special), Uwe Werner, Aqualog Verlag, 2ème édition, 2003, pages 50-51
  • All about Shrimps, Crayfishes and Crabs, Uwe Werner, Aqualog Verlag, page 104

Poster un commentaire