Cherax quadricarinatus

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, moyenne: 4.22 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Cherax quadricarinatus
Von Martens, 1868

C. quadricarinatus
C. quadricarinatus

Synonymes : (aucun, écrevisse jamais renommée)

Voir systématique

Noms communs :

  • Australischer Flußkrebs (DE)
  • RedClaw Crayfish (EN)
  • Ecrevisse bleue (FR)
  • Langosta de pinzas rojas (ES)
  • Langosta de tenazas rojas (ES)
  • Langosta australiana de agua dulce (ES)

Origine : Australie et sud de la Nouvelle-Guinée.

Carte Cherax quadricarinatus

Paramètres de maintenance :

  • pH : 7 à 8
  • GH : 15 à 25°d, 6°d minimum pour les individus en fin de croissance.
  • KH : 10 à 18 °d
  • Température : 18 à 31°C, l’idéal se situe entre 24 et 27°C.

Taille : supérieure à 15 cm pour les femelles, 18cm pour les mâles. Cette écrevisse peut peser jusqu’à 250 grammes.

Description : Cherax quadricarinatus est de couleur verte-brune, parsemée de points jaunes plus ou moins clairs, et porte des rayures rouges sur l’abdomen. Elle possède également cinq paires de pattes, dont trois de pinces, la première étant beaucoup plus importante que les autres, car elle a une fonction offensive et défensive, notez que ces pinces sont également bleues d’où le nom vernaculaire français de la Cherax quadricarinatus. Les deux autres servent à s’alimenter et rechercher la nourriture. Sous la queue, l’écrevisse possède des pléopodes plus longs chez la femelle que le mâle.

Comportement : Cherax quadricarinatus est une écrevisse au comportement pacifique intra-spécifiquement, mais elle est agressive avec les autres habitants d’un bac communautaire. Elle est donc déconseillée dans ce type de bac, où elle pourrait s’avérer être une redoutable prédatrice envers les poissons de taille plus modeste qu’elle. Pour sa maintenance, un bac de 150L minimum est nécessaire, et des cachettes devront être prévues. Concernant les plantes, seuls des Anubias sp., de la mousse de Java et de la fougère de Java seront tolérées, à condition d’être bien enracinées et hors de portée des écrevisses.

Espérance de vie : 5 ans environ

Régime alimentaire : omnivore, piscivore. Alimentation variée conseillée.

Dimorphisme sexuel : Les mâles ont une tâche rouge sur la face extérieure de leurs pinces, mais également des griffes plus longues. Les femelles, quant à elles, possèdent des pléopodes plus longs, afin de porter leurs oeufs et de les protéger.

Reproduction : La reproduction a lieu une à trois fois par an, la femelle pond 150 à 300 oeufs, et l’incubation dure 4 à 6 semaines. Pour provoquer cette reproduction, il faut augmenter la température aux environs de 27°C, nourrir abondamment et de manière variée les parents. Une fois les petits “libres”, il est nécessaire de les séparer des parents, ces derniers pouvant être cannibales. Il faut les nourrir avec des pastilles pour poissons de fond, et par la suite une alimentation plus carnée.

Particularité : Cette écrevisse n’est pas présente à l’état sauvage en France, mais elle a été introduite en Espagne où elle est d’ailleurs élevée en aquaculture, ainsi qu’en Italie et en Grande-Bretagne. Contrairement aux écrevisses nord américaines, Cherax quadricarinatus n’est pas vecteur de la peste de l’écrevisse, mais y est tout de même sensible. Attention, elle possède le statut de protection vulnérable.


Liens :

Références (Bibliographie) :

  • Shrimps, Crayfishes and Crabs in the freshwater aquarium (Aqualog Special), Uwe Werner, Aqualog Verlag, 2ème édition, 2003, pg 52
  • All about Shrimps, Crayfishes and Crabs, Uwe Werner, Aqualog Verlag, page 110-111

3 réponses to “Cherax quadricarinatus”

  1. ADSL-T dit:

    felicitation sophie pour ce qui est je crois ta premiere fiche sur le site
    amicalement

    osylvaino

    Edit de la Team : Sophie a déjà réalisé plusieurs travaux pour CF

  2. get63 dit:

    Pour cette fiche magicflight m’a apporté son aide, je le remercie donc pour tout. Et attends avec hâte sa première fiche en solo…

  3. Cherax quadricarinatus | Crusta-Fauna dit:

    […] de la fiche Cherax quadricarinatus avec l’ajout de deux photos d’une écrevisse mâle appartenant à Ghis (un de nos […]

Poster un commentaire