Neritina coromandeliana

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, moyenne: 4.44 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Neritina coromandeliana
(Sowerby, 1832)

Vittina coromandeliana Synonymes :

  • Vittina coromandeliana Sowerby, 1836
  • Neritina (Provittoida) coromandeliana Sowerby, 1841
  • Neritina (Vittoida) coromandeliana (Brandt 1974)

Noms communs :

  • Coromandel Nerite
  • Nérite zébrée
  • Zebra-Rennschnecke
 

Origine : Indo-Pacifique

Carte Neritina coromandeliana

Paramètres de maintenance :

  • pH : 7 à 8,5
  • GH : 10 à 30
  • Température : 22-28°C

Taille :

  • Mâle : ~ 2 cm
  • Femelle : ~2 cm

Neritina coromandeliana Description : Les Neritina coromandeliana présentent une coquille ovoïde et spiralée. La dernière spirale est large et ventrue. La coloration du pied (corps) est gris à noir, on l’aperçoit généralement peu lors des déplacements du gastéropode. La coloration rayée noir et jaune/marron de la coquille est très esthétique. Un opercule protège le corps de l’escargot lorsqu’il se rétracte dans sa coquille. La partie la plus ancienne de la coquille peu présenter une teinte ocre, comme le sujet présenté en photo sur cette fiche. Toutefois, les motifs varient considérablement comme l’illustre la photo de Chris Lukhaup.

Comportement : Cet escargot peut être maintenu dans un aquarium planté sans difficulté. Il s’alimente des végétaux en décomposition et des algues. Dans le milieu naturel, cette nérite est rencontrée en eau douce, mais aussi en eau saumâtre dans les mangroves.

Espérance de vie : non determinée

Régime alimentaire : excellente alguivore.

Respiration : aquatique, par des branchies.

Reproduction : Les sexes sont séparés, les oeufs sont déposés sous forme de petites capsules blanches nacrées sur un support rigide - très souvent observées sur les racines de Mopani. Il arrive que les femelles pondent sur une autre nérite. Après éclosion, les larves minuscules dérivent dans le courant, et se développent en milieu salé. Une fois les différentes métamorphoses effectuées, les jeunes escargots vivent comme leurs géniteurs en eau douce dans le cour inférieur des rivières, ou en eau saumâtre dans les mangroves.

Particularité : L’identité des Neritidae est complexe et sujet à controverse. L’identification est délicate en raison d’une très forte diversité dans la coloration des escargots et de leur large répartition géographique. Les synonymes sont très nombreux et ne facilitent pas la compréhension de la taxinomie des nérites. Les connaissances dans le domaine de l’aquariophilie sont encore minces. Les nombreux imports de ces dernières années, et l’engouement pour ces “nouveaux animaux” permettront peut être de découvrir d’avantage d’éléments sur leur biologie.

 

Lors de nos recherches sur la taxonomie de cet escargot, nous avons pu mesurer à quel point il est difficile de s’y retrouver et surtout de contrôler l’information. L’année du descripteur ainsi que le nom de genre et de sous genre varie sensiblement selon les sources d’informations. Partagé entre les années 1832, 1836, 1841 et les noms Neritina coromandeliana (Sowerby 1836), Neritina (Vittina) coromandeliana Sowerby,1832 et Neritina (Provittoida) coromandeliana Sowerby, 1841, il est nécessaire de préciser que la garantie de ces informations est plus qu’aléatoire. Si vous êtes en possession d’informations précises sur ce domaine, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.


Liens :


Références (littérature scientifique) :

  • Freshwater Mollusk Conservation Society Freshwater Gastropod Identification Workshop. Kathryn E. Perez, Stephanie A. Clark and Charles Lydeard University of Alabama, Tuscaloosa, Alabama 15-18 March 2004
  • Taxonomy and Distribution of the Neritidae (Mollusca: Gastropoda) in Singapore, Siong Kiat Tan1 and Reuben Clements - Zoological Studies 47(4): 481-494 (2008)

Poster un commentaire