Septaria porcellana

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 4.6 sur 5 vote(s))
Loading ... Loading …

Septaria porcellana
Linnaeus, C., 1758

Septaria porcellana Synonymes :

  • Cellana toreuma (Reeve, 1854)
  • Neritia crepidularia (à ne pas confondre avec Neritina crepidularia Lamarck, 1822)

Noms communs :

  • Bourbon Nérite
  • Abalone snail
  • Muschelschnecke

Origine : Zone asiatique : Indonésie, Philippines, Japon.

Carte Septaria porcellana

Paramètres de maintenance :

  • pH : 6.5 à 8
  • GH : jusqu’à 30
  • Température : 20 à 27°C

Taille : La longueur de cet escargot peut atteindre 3cm, pendant que sa largeur sera d’environ 2cm. Point de vue hauteur, les relevés réalisés indiquent un maximum de 1.2cm.

Septaria porcellana Description : Contrairement à la coquille enroulée des escargots les plus communs en aquarium, on observe ici une forme plate, proche de la patelle (ou bernique), décrite elle aussi par Carl Linnaeus en 1758. Cette forme commune aux membres du genre Septaria indique que le milieu de vie est généralement soumis à de forts courants d’eau. Un opercule, entièrement intégré dans le pied de l’animal est présent chez certaines espèces, dont Septaria porcellana.

Comportement : Cet escargot se déplace uniquement sur les parties solides de l’aquarium, à savoir les vitres, grosses pierres,racines et feuilles de plantes assez rigides, pour autant qu’il puisse passer de l’un à l’autre sans passer sur le sol, s’il est composé de sable. Absolument pacifique, il ne sera d’aucune gène pour les autres habitants du bac.
Septaria porcellana On constatera une activité diurne autant que nocturne, entrecoupée de périodes de repos. Il n’est d’ailleurs pas conseillé d’essayer de décoller l’escargot pendant ce repos, car il est capable d’une forte résistance, et forcer pour arracher le pied pourrait séparer ce dernier de la coquille, et donc tuer le spécimen.

Espérance de vie : Faible dans un bac sans algues vertes. C’est pourquoi un exemplaire pour 100 litres parait correct. A priori, supérieure à 2 ans.

Radula Régime alimentaire : Exclusivement alguivore, Septaria porcellana utilise une radula pour brouter les algues du support sur lequel il se déplace et se nourrir.

Dimorphisme sexuel : Evoqué par Martin Kohl sur son site sur les Mollusques d’eau douce [1], le dimorphisme sexuel de cet escargot est connu, mais non visible à l’oeil nu. Nous n’avons pour le moment pas trouvé sa description exacte.

Reproduction : Là encore, nous n’avons pas trouvé d’information directe sur le mode de reproduction de cet escargot. Si certains parlent de reproduction en eau douce, ils précisent bien que cela reste extrêmement exceptionnel. Une étude réalisée dans l’ïle de Nuku-Hiva [2] évoque que les spécimens les plus petits ont été trouvés près des estuaires, pendant que des spécimens de taille moyenne ont été retrouvés plus haut dans le cours d’eau, laissant ainsi supposé un développement en eau saumâtre, voire en milieu marin.


Liens :


Références (Ouvrages)

Poster un commentaire